LE PETIT BISTRO des étudiants de l'université de BATNA
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Rédiger l'introduction et la conclusion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
OniZuka



Masculin
Nombre de messages: 219
Age: 25
Localisation: la terre
Date d'inscription: 25/02/2008

MessageSujet: Rédiger l'introduction et la conclusion   Mar 22 Avr - 17:14


Rédiger l'introduction et la conclusion




.1 L’introduction

Tout travail de recherche procède d’une intention. L’intention implique une démarche; la démarche s’appuie sur une méthode. Voilà les trois éléments essentiels qu’il convient de communiquer dans une introduction.

Généralement, l’introduction présente les grands paramètres de la recherche. Elle doit permettre au lecteur de saisir rapidement de quoi il est question dans le texte, de le sensibiliser au développement qui lui est proposé dans l’ensemble du travail. Rappelez-vous que l’introduction ne devrait pas dépasser 10% de la longueur d’un texte : ainsi, pour un travail de dix pages, l’introduction devrait être écrite en une page au maximum. Évitez le recours aux formules creuses ainsi qu’aux évidences d’une désarmante banalité ! Faites connaître à votre lecteur comment vous comprenez un sujet, parlez de l’état de votre réflexion en ce qui concerne la question posée et définissez les grands axes de la recherche.

Concrètement, l’introduction comporte trois parties : la présentation du sujet, l’énoncé de la problématique et des grandes hypothèses et un aperçu du plan de rédaction. On procède donc en commençant par le général pour en venir graduellement au particulier.

a) Présenter le sujet :

Dans cette première partie on précise au lecteur le sujet général dans lequel s’inscrit notre démarche. C’est le moment de faire ressortir l’intérêt que présente l’étude du sujet, on définit les paramètres de la recherche (cadre spatial et temporel, grandes thématiques) et on amène le lecteur au seuil du problème qu’on désire soulever.

b) Énoncer la problématique et les hypothèses :

Une étape essentielle et incontournable : énoncer la problématique de recherche. En effet, toute la recherche est conditionnée par la résolution d’une question, d’un problème qu’il convient de définir le mieux possible. À la problématique doit correspondre une réponse possible : l’hypothèse. La capacité à formuler une problématique ainsi qu’une ou des hypothèses est liée à une compréhension minimale des grands thèmes de discussions soulevés par un sujet : plus votre compréhension d’un sujet sera approfondie, plus fine et complexe sera votre problématique. La formulation de la problématique peut se présenter sous la forme interrogative ou affirmative. La forme interrogative a l’avantage de bien faire ressortir le questionnement qui anime le chercheur.

L’exposé de la problématique peut se présenter sous la forme d’une seule question d’ordre général que vous vous proposerez d’examiner sous divers angles, constituant ainsi un réseau de questions secondaires. C’est ici que vous pouvez mentionner les limites de votre recherche (les points que vous négligerez pour toutes sortes de raisons), les sources ou les auteurs sur lesquels vous vous appuierez, les précisions quant à la méthodologie utilisée, etc.

c) Donner un aperçu du plan de rédaction :

L’objet de la recherche ayant été défini avec précision il convient de s’arrêter sur la démarche qui sera suivie pour réaliser votre recherche. Vous devez informer le lecteur des grandes parties qui structurent votre développement, l’itinéraire que vous vous proposez de suivre pour en arriver à résoudre la problématique posée au départ : ce sont les grands titres de votre recherche.

.2 La conclusion

La conclusion reprend et donne un nouveau sens aux questions initialement posées dans l’introduction. La recherche devrait vous permettre de formuler un certain nombre d’affirmations et d’énoncer dans quel sens il faut aller pour approfondir davantage la question. Concrètement la conclusion présente deux parties : la synthèse de la recherche et l’élargissement du sujet.

a) La synthèse de la recherche :

Vous rappelez, dans un premier temps, l’objet de la problématique et les grands thèmes de la recherche, pour ensuite livrer le bilan des découvertes effectuées, en tenant compte du cadre dans lequel s’est effectuée la recherche. La conclusion effectue un retour au questionnement initial pour apporter la résolution du problème, la solution d’un paradoxe, les réponses aux interrogations. Il faut bien se rendre compte que les conclusions auxquelles on arrive sont toujours relatives, sinon provisoires, car en référence à un cadre de connaissances données, à un stade particulier du processus de formation. Tous ces facteurs sont appelés à évoluer. Malgré tout, la recherche a sans doute permis de redéfinir les termes de votre réflexion par rapport à la question étudiée. Conviendrait-il de reformuler vos hypothèses, de donner une orientation nouvelle à la problématisation d’un sujet ? Ce qui nous amène à la deuxième composante de la conclusion : l’élargissement.

b) L’élargissement du sujet :

Vous devez terminer votre réflexion en replaçant la recherche dans un cadre plus général qui permet d’envisager d’autres perspectives de recherches. Comment, selon quels termes poursuivre la réflexion ? Il faut bien comprendre que la production du savoir s’insère dans une démarche collective et qu’elle n’a de sens que parce qu’elle est « communication ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Rédiger l'introduction et la conclusion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
frenkaigi.team-talk ::  :: -