LE PETIT BISTRO des étudiants de l'université de BATNA
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 histoires des prophétes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
orkedia.ph
Actif
Actif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 338
Age : 34
Localisation : la lune
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: histoires des prophétes   Mar 11 Mar - 18:55

j'aimerai qu'on reserve ce lieu pour les histoires de notres prophétes .
et voici une des plus belles



Joseph fils de Jacob
Joseph fils de Jacob vendu par ses frères aux Égyptiens
D'après le récit biblique, Joseph est le fils préféré de son père Jacob/Israël. Celui-ci reporte probablement l'amour qu'il avait pour sa femme préférée Rachel, décédée (à la naissance de Benjamin), sur leur premier fils. Cette préférence du père, qui se manifeste sous la forme d'une tunique offerte en cadeau à ses 17 ans, entraine la jalousie des demi-frères de Joseph. D'autant que Joseph leur raconte coup sur coup les deux rêves qu'il fait. Dans le premier, onze gerbes des champs (représentant ses onze demi-frères) s'inclinent devant la gerbe de blé de Joseph. Dans le second rêve, onze étoiles (représentant ses onze demi-frères), le soleil (Jacob?) et la Lune (Léa?) se prosterne devant Joseph. Le récit de ces deux rêves ne fait qu'accroître la jalousie des frères.

Un jour où Joseph rejoint ses frères partis faire paître les troupeaux, les frères complotent contre lui. L'aîné, Ruben, ne souhaite pas que Joseph soit tué. Il sera plutôt dépouillé puis jeté au fond d'un puits. Juda propose de vendre Joseph à une caravane de marchands ismaélites. Pour 20 pièces d'argent, Joseph est emmené par les Ismaélites en Égypte. Ses frères utilisent la tunique et du sang de chevreuil pour faire croire au décès de Joseph à leur père Jacob inconsolable.


L'interprétation des rêves .Arrivé en Égypte, Joseph est revendu comme serviteur à Putiphar, officier de Pharaon. Il fait prospérer les affaires de celui-ci et devient rapidement son intendant ; pendant plusieurs années il gère ses biens. Un jour, Joseph refuse les avances de la femme de Putiphar ; elle raconte alors à son époux qu’il a tenté de la séduire. Joseph est envoyé en prison.

Joseph partage sa cellule avec le maître-échanson et le maître-panetier de Pharaon. Un matin, ses deux compagnons se réveillent en ayant fait chacun un rêve. Joseph interprète leurs rêves. Il prédit au maître-échanson qu’il sera innocenté et qu'il retrouvera ses fonctions auprès du roi : il prédit au maître-panetier qu'il aura la tête tranchée. Trois jours plus tard, ces prédictions se réalisent.


Le maître-échanson ne se souvient de Joseph que deux ans plus tard lorsque Pharaon fait un rêve qu’aucun de ses mages ne parvient à interpréter. Joseph est extrait de sa prison et explique le rêve prémonitoire qui est redonné sous deux versions différentes. Les sept vaches grasses (ou les épis pleins dans la seconde version) qu'a vues Pharaon dans son rêve sont sept années de grande abondance que doit connaitre le pays. Les sept vaches maigres (ou épis maigres) sont les sept années de sécheresse qui suivent. Dans le rêve, les sept vaches maigres engloutissent les vaches grasses comme les années de disette font oublier l'abondance. Joseph conseille qu’on utilise les excès des premières années pour engranger des réserves destinées aux années de sécheresse.

Pharaon est convaincu par les propos de Joseph et le met à la tête du pays.


Devenu vice-Roi d'Égypte Joseph se marie à Asnath et en a deux fils : Manassé et Éphraïm. Après sept année d'abondance pendant lesquelles Joseph organise la constitution de réserves, la famine s'abat sur toute la région et conduit les populations environnantes à venir s'approvisionner en Égypte. Jacob envoie tous ses fils, sauf Benjamin, acheter du grain. Joseph les reconnait mais ses frères ne le reconnaissent pas car il a beaucoup changé avec l'âge et il a désormais l'allure d'un vice-roi d'Égypte. Il fait accuser ses dix frères d'espionnage et emprisonne Siméon pour obliger les autres à revenir avec Benjamin, le dernier des frères. Lorsqu'ils reviennent en Égypte, Joseph est ému de revoir son petit frère. Il les fait repartir ensemble mais fait placer une coupe dans le sac de Benjamin pour les accuser de vol. Juda se dévoue pour que Benjamin puisse rentrer auprès de leur père. Voyant que ses frères ont retenu la leçon, Joseph révèle son identité à ses frères, puis il leur pardonne (c'est Dieu qui m'a fait venir ici). Il invite son père et toute sa famille à venir s'installer en Égypte. Il revoit enfin son père et le présente à la Cour de Pharaon.

Jacob, à la veille de sa mort, adopte Manassé et Éphraïm comme ses propres enfants, puis il bénit chacun. Joseph et ses frères font enterrer Jacob au pays de Canaan. Joseph meurt à 110 ans. Il est embaumé comme un Égyptien ; son corps sera ramené en terre d'Israël par les Hébreux lors de l'Exode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
princesse
Actif
Actif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 654
Age : 29
Localisation : with me
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: histoires des prophétes   Mer 12 Mar - 21:31

L'épreuve d’Ayoub

Les exégètes et les historiens dirent qu’Ayoub était un homme riche qui possédait tous les genres de biens. Il possédait un bétail innombrable, des moutons, des esclaves et des domestiques, il possédait aussi de vastes terrains et avait beaucoup d'enfants.

Toutes ces propriétés disparurent. Il fut, en plus, infligé dans son corps avec de différents genres de maladies, au point qu'aucun membre ou partie de son corps n'était sain, à l'exception de son cœur et sa langue avec lesquels il évoquait Allah. Il demeura malade et croyant en la Pitié d'Allah .

Ses maladies continuèrent si longtemps que même ses amis l'ont abandonné, et ses parents l'ont laissé. Il fut sorti de sa ville et jeté sur une colline. Autre que sa femme, personne ne sentit la moindre compassion envers lui. Elle prit en charge ses droits sur elle, et se souvint de leur bon temps ensemble. Elle l'aidait à faire les nécessités quotidiennes qu'il ne pouvait faire sans son aide. Elle était si affligée et si dépourvue qu'elle commença à travailler pour gagner un salaire pour manger et nourrir son mari. Qu'Allah les agrée. Elle maintint sa patience à côté de son mari pendant leur épreuve dans leur richesse, leur propriété et leurs enfants.

Cependant, toutes ces épreuves ne faisaient qu'accroître la religion d’Ayoub, sa patience, sa gloire et sa gratitude à Allah , dans l'attente de Ses récompenses hors de son épreuve. Sa patience était exemplaire.

Quand elle fut percée de cette réponse, elle commença à travailler pour gagner un salaire pour manger et nourrir son mari Ayoub.

Les gens arrêtèrent de l'employer pour ne pas être infectés par ses maladies ou mis à la même épreuve. Quand elle n'a trouvé personne pour lui accorder un travail, elle se rendit chez une fille riche et lui vendit une de ses nattes de cheveux pour avoir de la nourriture.

Quand elle revint à Ayoubavec la nourriture, il l'interrogea d'où elle l'avait obtenue tout en exprimant sa désapprobation. Elle dit : "J'ai fourni mon service aux gens." Quand il était le jour suivant, et elle ne trouva personne qui pourrait lui accorder un travail, elle lui vendit une autre natte pour avoir de la nourriture et l'apporter à Ayoub. Ayoub refusa d'en manger, et jura de ne pas en manger si elle ne lui dit pas d'où elle avait obtenue la nourriture. Alors, elle enleva son écharpe de sa tête. Quand Ayoub vil sa tête rasée, il fit prière

Ils se rendirent un jour chez lui, mais ils ne purent pas s'approcher de lui à cause de son odeur répugnante, ainsi ils restèrent loin de lui. L'un d'eux dit à l'autre :

"Si Allah savait du bien en Ayoub, Il ne l'aurait pas mis à cette épreuve."

Quand Ayoub entendit ceci, il devint plus fâché d'eux que jamais. Il dit : "O Allah ! Si Tu sais que je n'ai jamais passé une nuit en étant rassasié si j'avais su qu'il y avait un seul affamé cette nuit-là, alors approuve-moi."

Une voix vint du ciel et confirma sa véracité, et ses deux frères l'entendirent. Ensuite Ayoubdit :

''O Allah ! Si Tu sais que je n'ai jamais porté une chemise si je savais qu'il y avait des gens sans vêtements, alors approuve-moi." Une voix vint du ciel confirmant sa véracité, et ils l'entendirent. Ayoub dit encore une fois : "O Allah ! Je demande de Ton Honneur", et il se prosterna en disant : "O Allah ! Par Ton Honneur, je ne soulèverai plus ma tête jusqu'à ce que Tu me sauves de ma souffrance", et il souleva sa tête tout en étant en bonne santé.



Soulagement de la Souffrance

Ibn Abi Hâlim rapporta que Abdoullâh ibn Abbâs a dit : "Allah le vêtit d'un vêtement du Paradis, et il alla de côté et s'assit dans un coin. Sa femme revint et ne put pas le reconnaître. Elle dit : "O serviteur d'Allah ! Où est allé l'homme affligé qui était ici ? J'ai peur que des chiens ou des loups l'aient mangé." Elle ne cessa de lui parler un bon moment. Ensuite, II lui dit : "Qu'est-ce qui t'arrive, je suis Ayoub !" Elle dit : "Pourquoi te moques-tu de moi ?" Il dit: "Je suis effectivement Ayoub, Allah m'a rendu ma santé"

Ibn Abbâs a dit : Allah lui rendit aussi sa richesse et ses enfants, et les a doublés pour lui.


Wahb ibn Mounabbih a dit : Allah lui révéla : Je t'ai rendu ta famille et ta richesse en double. Alors, lave-toi de cette eau, en cela est une cure pour toi, et offre un sacrifice de la part de tes compagnons et implore le pardon pour eux, parce qu'ils m'ont désobéi à ton sujet."

L'imam Ahmad rapporta d'Abi Houraira que le Prophètedit;


"Pendant qu’Ayoub se baignait en étant nu, un grand nombre de criquets en or tomba sur lui II commença à les mettre dans ses vêtements. Son Seigneur l'appela : « O Ayoub ! Ne t 'ai-Je pas donné assez de ce que tu ramasses ? Ayoub dit : Oui mon Seigneur, mais je ne me passe point de Ta Bénédiction. " (Mousnad Ahmad)


cela veut dire que tu frappes le sol avec ta jambe. Il fit ce qu'Allah avait commandé de faire. Allah fît jaillir une source froide d'eau, et l'ordonna de s'en laver et d'en boire.

Ainsi, Allah dégagea sa souffrance, sa peine, les maladies de son corps, et II le fit un homme sain et beau. Allah lui donna aussi un tas de richesse si énorme et si abondante de sorte qu'elle pleuvait dans la forme de criquets en or.

Allah lui rendit aussi sa famille.

Il est dit qu'Allah a ressuscité ses mêmes enfants. Il est aussi avancé qu'Allah lui a donné d'autres enfants au lieu de ceux qui étaient morts, et dans l'Au-delà Allah les rassemblera tous ensemble.


La situation critique et l'exemple d’Ayoub sont une leçon pour tous ceux qui sont affligés dans leurs corps, leurs biens, ou leurs familles. On doit suivre l'exemple d’Ayoub, si on est affligé par une adversité quelconque.

Ayoub vit après sa détresse soixante-dix ans dans le territoire des romains, tout en prêchant la religion d'Allah, mais après sa mort ils ont altéré encore une fois leur religion.

dans ces Versets, Allah parle de Sa Pitié sur Ayoub. Ayoubavait juré qu'il fouetterait sa femme cent fois. Il est dit qu'il a juré de le faire pour motif de sa vente de ses tresses de cheveux. Dans une autre opinion, il est dit que Satan lui vint dans l'apparence d'un médecin el lui prescrit quelques médecines pour Ayoub. Elle informa Ayoub à son sujet, mais Ayoub savait qu'il était Shaytan, ainsi il jura qu'il la fouetterait cent fois.

Quand Allah le sauva de ses souffrances, Il lui ordonna de prendre des brindilles, les attacher ensemble, et puis la frapper une seule fois. Ainsi un seul coup monterait à cent, et il aurait honoré son serment. C'était un autre soulagement pour lui, en particulier dans le cas de sa femme qui avait pris soin de lui si patiemment, une femme de piété et de droiture. Qu'Allah l'agrée dans Sa miséricorde.

Ibn Jarîr et d'autres historiens ont cité qu'au moment de sa mort, Ayoub avait quatre-vingt-treize ans. Aussi, il dit qu'il vit plus que cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orkedia.ph
Actif
Actif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 338
Age : 34
Localisation : la lune
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: histoires des prophétes   Sam 22 Mar - 22:27

Dieu merci tu as réapparut je te remercie pour le sujet , moi aussi l'histoire de notre maitre Ayyoub (AS) me touche beaucoup.
Juste que dans ma mémoir (source non fiable), saydouna Ayyoub (AS)a prié Dieu lorsque sa femme a du vendre ses cheveux pour lui procurer la nourriture, je ne savais pas qu'elle l'avait quitté (ou peut être j'ai effacé cela de ma mémoire).
Pour ma part, je pense à l'histoire du prophère Souleimane (AS), auquel Dieu a donné un énorme reigne (sur : les animaux, les insectes, le vents, les montagnes et les Djins) et justement les djins le servaient, et ne se sont même pas rendus compte de sa mort !!!! , jusqu'à ce qu'ils virent sa canne par terre rangée par un insecte. Moralité : les Djins ne connaissent rien du Ghayb, comme le croit beaucoup de gens guidés par des charlatons.
Aussi, je pense à l'histoire du prophète Younous, que Dieu a sauvé du ventre d'une baleine parce qu'il a tout simplement prié
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nivertiti



Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Abraham   Lun 31 Mar - 12:54

Abraham est un personnage de la Bible. Reconnu par les juifs, les chrétiens et les musulmans, il est un patriarche considéré par ces trois religions comme l’ancêtre des Hébreux.
Originaire d’Ur, en Mésopotamie, Abraham a probablement vécu entre 2000 et 1500 avant J.-C. Après avoir conclu une alliance avec une divinité qui se présente comme le Dieu unique, il part avec sa femme Sarah vers un pays inconnu : la Terre promise (la Palestine). Après un long voyage, il s’installe dans le pays de Canaan.
Abraham et Sarah sont alors âgés et n’ont pas eu d’enfant. Cependant, Dieu annonce au vieil homme qu’il aura une descendance. Comme le temps passe, les deux époux demandent à une servante de les aider à accomplir l’annonce divine. Celle-ci accouche d’un garçon, Ismaël. Plus tard, Sarah enfante à son tour un garçon, Isaac.
Un jour, Dieu demande à Abraham de lui prouver sa foi en lui offrant son fils Isaac en sacrifice. Voyant l’homme prêt à s’exécuter, il épargne finalement l’enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sarra
Débutant
Débutant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 45
Age : 28
Localisation : darna
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Moïse   Lun 7 Avr - 10:46

Pour les religions monothéistes, Moïse est à la fois l'auteur et le principal personnage de la Bible hébraïque. On lui attribue d'avoir, sous l'inspiration divine, écrit le Pentateuque (les cinq premiers livres de la Bible : la Genèse, l'Exode, le Lévitique, le Livre des Nombres et le Deutéronome) et d'y avoir raconté sa propre histoire, celle des patriarches ses ancêtres, et celle du peuple d'Israël. Il est le prophète et le guide qui conduit les enfants d'Israël hors d'Égypte où ils étaient réduits en esclavage et c'est par sa main que les « prodiges divins » (les dix plaies d'Égypte) se seraient réalisés pour permettre la libération du peuple et le conduire vers le pays de Canaan. Il écrit sous la dictée de Dieu les dix commandements et tout un ensemble de lois religieuses, sociales et alimentaires, la Torah écrite, dont le commentaire initialement non-écrit, également inspiré par Dieu, véhiculé sous forme de tradition orale, constitue, selon le judaïsme rabbinique, la Torah orale.

Moïse, fils d'Amram, premier homme à être nommé homme de Dieu dans la Bible, et seul à l'être dans la Torah, est également cité dans le Coran sous le nom de Moussa comme prophète et messager d'Allah. La sourate 3 du coran est intitulée La famille d'Imram.

Il est clair qu’il s’agit d’un personnage légendaire. Le texte aurait été mis par écrit au cours du VIe siècle av. J.-C. lorsque la communauté juive était exilée à Babylone et est probablement basé sur de plus anciens écrits sumériens comme celui du roi Sargon sauvé des eaux (Voir Données archéologiques sur l'Exode et Moïse). La suite de cet article est la vie de Moïse telle que décrite dans la Bible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nivertiti



Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Ismaël   Lun 21 Avr - 12:19

Ismaëldans l'Ancien Testament, fils aîné d'Abraham et qui passe pour l'ancêtre d'un groupe de tribus d'Arabie. Son histoire (voir Genèse, XVI, XXI, XXV) est mêlée à celle d'Isaac. La mère d'Ismaël était Hajar, servante égyptienne de la femme d'Abraham, Sarah, qui était stérile. En réponse à ses prières, Sarah conçut et enfanta un fils, Isaac. Ayant ainsi donné satisfaction à Abraham, Sarah demanda qu' Hajar et Ismaël soient renvoyés. Hajar et son fils s'enfuirent vers le sud. Ismaël s'établit dans le désert, épousa une Égyptienne et devint le père de douze tribus nomades du désert. La région occupée par les Ismaélites couvre la majorité du centre et du nord de l'Arabie. Les musulmans se considèrent comme les descendants d'Ismaël mais soutiennent qu' Hajar était la véritable femme d'Abraham et Ismaël, son fils favori. Ils affirment en outre que c'est Ismaël et non Isaac qui fut offert en sacrifice par Abraham et ils situent la scène du sacrifice au mont Ararat, près de La Mecque (aujourd'hui en Arabie Saoudite).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: histoires des prophétes   

Revenir en haut Aller en bas
 
histoires des prophétes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoires cochonnes ..(pour lecteur averti)
» Histoires RP
» Les Histoires de la Pleine Lune
» Histoires korriganes
» 99 Histoires d'Héritiers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
frenkaigi.team-talk :: RELIGION, PSYCHO,PHILO SPIRIT :: Islam-
Sauter vers: